Mon top 5 du divertissement alimentaire

Je n’aime pas seulement manger et cuisiner, j’adore nourrir mon esprit! Je suis sans cesse à la recherche, non pas de la nouveauté, mais de la petite information qui me fera cuisiner autrement, aborder la nourriture d’un œil différent ou découvrir davantage le patrimoine culinaire.

Cette semaine, je vous présente donc un petit top 5 de mes sources d’informations animant mes papilles et ma matière grise.

1- On n’est pas sorti de l’auberge

On a beau être en 2017, il se fait toujours de l’excellente radio. ICI Radio-Canada Première (95,1 FM) regorge d’émissions fort intéressantes. J’ai toutefois un faible pour la nouvelle émission de Francis Reddy, On n’est pas sorti de l’auberge. Diffusée en direct du restaurant Robin des bois du boulevard Saint-Laurent à Montréal, l’émission est en ondes tous les samedis de 14 à 16 h.

La variété des sujets, allant des initiatives zéro déchet aux tables des grands chefs, en passant par les plats faisant notre histoire, est très inspirante. Le chef Daniel Vézina y fait une chronique hebdomadaire de même que Chantal Lamarre. D’ailleurs, l’émission vaut vraiment le détour pour les histoires de cette dernière. Son humour et son talent de conteuse sont un vrai délice pour les oreilles!

Pour votre plaisir, la chronique La petite histoire du 7up est excellente!

Ce qui est génial, c’est que vous pouvez télécharger les capsules désirées en ligne et les écouter en baladodiffusion.

N.B.: Si vous êtes trop technos pour avoir un appareil syntonisant la radio, sachez que ICI Radio-Canada Première a son application téléchargeable sur l’App Store et sur Google play.

2- Tastet

Parmi les collaborateurs de l’émission On n’est pas sorti de l’auberge, on retrouve Jean-Philippe et Élise Tastet, un duo père-fille et critiques de restaurants. Jean-Philippe Tastet est critique gastronomique au journal Le Devoir, et sa fille, Élise Tastet, alimente, de son côté, un guide en ligne de bonnes adresses hyper sympa, hyper pratique, hyper alléchant.

Ce qui me plaît, c’est que les cafés, bars et restaurants sont classés par catégories. Des catégories juste parfaites. Par exemple:  Restaurants ouverts le lundi, Où manger du délicieux poulet frit à Montréal?, Les très bons restaurants où l’on s’entend parler, Où manger des bons banh mi?etc. Ce guide-blogue, nommé simplement, Tastet, arbore un slogan qui a le mérite d’être honnête: Si on en parle, c’est que c’est bon. 

Je n’ai pas besoin d’en dire plus. Vous cherchez où boire et manger? Tastet fait partie de la solution.

3- Cooked

Cette série-documentaire disponible sur Netflix (versions anglaise et française) vous présente à travers quatre épisodes notre rapport à la nourriture par le biais des éléments naturels. Ainsi, le journaliste Michael Pollan, amoureux des aliments, narre et dirige chaque épisode en mettant de l’avant un élément, soit: l’air, l’eau, le feu et la terre.

Ce voyage culinaire est complètement envoûtant et remet beaucoup en question notre rapport à la nourriture, ce dernier ayant évolué à la vitesse grand V dans les dernières décennies. D’ailleurs, c’est cette série qui m’a poussée à ne plus vouloir acheter de pain commercial à l’épicerie.

Cooked pousse la simplicité avec laquelle nous devrions aborder l’alimentation tout en encourageant le retour à la connaissance de ce qui est dans notre assiette. D’une beauté visuelle enlevante, ces quatre épisodes se dévorent en une bouchée.

4- Le nutritionniste urbain

Qui a dit qu’être nutritionniste était synonyme de sérieux, de régimes et d’aliments vides de plaisir gustatif? Bernard Lavallée, alias le nutritionniste urbain, est un vulgarisateur alimentaire hors pair. En plus d’être collaborateur à La Presse et chroniqueur à l’émission Les éclaireurs sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première, il rédige des billets d’une pertinence et d’une intelligence impressionnantes sur son blogue.

Sa philosophie est la suivante:

« Ma philosophie à propos de l’alimentation est toujours supportée par la science et teinte mes propos. Pour moi, une saine alimentation :

  • Procure du plaisir
  • Est bonne pour les humains et pour la planète
  • Est en majorité constituée d’aliments végétaux
  • Est en majorité constituée d’aliments non transformés

Les sujets qui m’intéressent le plus sont l’alimentation durable, l’agriculture urbaine, le marketing alimentaire, l’environnement et les comportements alimentaires. Je déteste parler de calories et de perte de poids et je me tiens loin des discours culpabilisants. »

Sa façon d’écrire et de ne pas se prendre au sérieux est totalement rafraîchissante. Des billets aux titres aussi drôles qu’instructifs tels que Le saumon génétiquement modifié me gosse un peu ou Y a-t-il vraiment « du fer de char » dans vos céréales?  ne pourront vous laisser indifférents.

Le plus beau dans tout ça, c’est qu’il a désormais sa chronique dans le magazine Ricardo. Le meilleur des deux mondes, quoi!

5- Le magazine Ricardo

Je ne peux passer sous silence mon amour inconditionnel de Ricardo, je veux dire du magazine Ricardo (hum hum)! Tout le monde le connaît, quoi dire de plus? Je dévore littéralement les dossiers spéciaux publiés chaque mois. Je me rappelle encore avoir lu avec un intérêt démesuré le dossier à propos de la moutarde sur le bord d’un lac il y a de cela un peu plus de deux ans. Oui, oui, même en vacances, je lis cuisine.

Il y a aussi tout le côté de l’importance de démocratiser l’acte de cuisiner et de manger en famille qui me touchent beaucoup chez Ricardo. À cet effet, les capsules de Ricky le chef méritent le détour!

Bref, un jour je serai rédactrice chez Ricardo Média. C’est vraiment un idéal auquel j’aspire. Je le dis ici sans prétention, je sais que vous garderez le secret avec moi 🙂

Et vous, quels sont vos lectures, documentaires, séries et blogues favoris de bouffe? Je veux savoir!

Advertisements

7 commentaires sur “Mon top 5 du divertissement alimentaire

Ajouter un commentaire

  1. J’adore lire ce qui a un lien avec la bouffe, il,est vrai que le magazine Ricardo a plein de bons articles, j’écoute aussi à la télé l’émission où je ne sais plus quel est le nom de l’animateur mais il voyage à travers le monde pour nous faire voir la cuisine de région, ce n’est pas toujours appétissant à mes yeux mais c’est la curiosité qui l’emporte.

    Aimé par 1 personne

  2. Oh merci pour les découvertes! Une amie m’a fait découvrir la chaîne Food Network. C’est une chaîne de télévision canadienne culinaire en anglais. Il offre beaucoup de leurs émissions sur leur site web. Tu peux avoir des émissions de conseils culinaires autant que des téléréalités classiques de cuisine. Moi j’aime bien «Worst Cooks in America». C’est une compétition entre les pires cuisiniers en Amérique. C’est très drôle! Ça me remonte le moral de voir qu’il y a des gens pires que moi en cuisine!

    Aimé par 1 personne

  3. Moi, j’adore regarder MasterChef car je m’inspire du visuel.
    C’est si beau la bouffe bien présenté!

    De plus, c’est inspirant de voir ce qu’ils ont comme idée avec aussi peu de temps et des ingrédients pré-sélectionnés.

    WINNER!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :